CHIRURGIE DENTAIRE : LA POSE D’IMPLANT DENTAIRE

CHIRURGIE DENTAIRE : LA POSE D’IMPLANT DENTAIRE

- in SOINS DENTAIRES
1119
chirurgie-dentaire_chirurgicatour-

Pour rectifier une béance dentaire minime ou plus importante, la science propose différents types d’implants possibles pour retrouver une belle dentition, le sourire et la fonction première qu’est la mastication. La chirurgie dentaire fait des miracles !

Quand poser un implant dentaire ?

L’implantologie dentaire est une méthode chirurgicale dont l’objectif est de remplacer une dent manquante due à une extraction ou à sa chute causée par l’usure. Par conséquent, pour combler le trou dentaire, il s’agit de créer une racine artificielle dans l’os maxillaire afin d’y poser ultérieurement une prothèse. L’implantologie permet donc de donner la possibilité à une personne édentée de fixer des dents neuves grâce aux nouvelles technologies. Ce concept a été développé en 1979 et est appelé l’ostéo-intégration qui est un implant directement posé au niveau osseux afin qu’il n’y ait aucune mobilité de la dent. Cette méthode vise à ce que l’os vienne coloniser l’implant grâce aux cellules osseuses pour s’y fixer durablement.

Chirurgie dentaire : une opération en deux temps

Le premier temps opératoire consiste à faire fusionner l’implant à l’os récepteur en ouvrant la muqueuse gingivale. Une période de latence de quatre mois pour la mâchoire inférieure (mandibule) et de six mois environ pour celle supérieure (le maxillaire). Une fois cette étape réalisée (qui est l’ostéo-intégration), le praticien pourra prendre l’empreinte dentaire afin de placer la prothèse lorsque la cicatrisation est complète. L’intervention médicale se fait sous anesthésie locale et dure en moyenne 1 heure 30. L’implant peut être utilisé en cas d’édente-ment unitaire ou partiel. L’implant doit être totalement stérile lors de sa mise en bouche de la même façon que le cabinet dentaire où est effectuée l’opération doit pouvoir répondre au critère d’asepsie.

Implants dentaires : deux méthodes d’implantation

Les spécialistes peuvent recourir à deux sortes de techniques d’implants.

  • La barre de rétention permet à tout un dentier de bien rester en place. Une barre est généralement posée sur quatre implants et soulage fortement la gencive.
  • Les boutons-pressions : plus abordables que la barre de rétention, ils évitent au maximum les risques de soulèvement des dents prothétiques. Ils sont vissés directement dans les implants.

Conclusion sur les implants dentaires

Plus moyen de rester édenté au vu des nouvelles technologies en matières d’implant dentaire. Les temps d’opération et de cicatrisation ont été réduits, les avantages sont multiples et les matériaux sont performants.

Source:

futura-sciences.com