CHIRURGIE, OPÉRATIONS ET TABAC – QUAND S’ARRÊTER DE FUMER ?

CHIRURGIE, OPÉRATIONS ET TABAC – QUAND S’ARRÊTER DE FUMER ?

- in CHIRURGIE ESTHÉTIQUE
402
quand s'arrêter de fumer

Des millions de fumeurs sont opérés chaque année et sont soumis à des risques de complications. Une étude suédoise présentée au cours du 85 é congrès de chirurgie orthopédique en Novembre 2010 à révélé que renoncer à la cigarette durant les semaines qui précèdent une intervention chirurgicale permet de réduire les risques de complication.

Risques de complications

Les fumeurs qui ont arrêté de fumer plusieurs semaines ou plusieurs mois avant une intervention chirurgicale esthétiques programmée présentent des risques plus faibles que ceux qui ont continué de fumer. Si l’arrêt du tabac a eu lieu 6 à 8 semaines avant l’intervention chirurgicale, le risque devient alors similaire à celui des personnes non fumeuses.

Arrêt du tabac 6 à 8 semaines avant l’intervention chirurgicale

Un arrêt du tabac 6à 8 semaines avant l’intervention chirurgicale esthétiques entraîne la disparition des risques de complications chirurgicales provoquées par le tabagisme.

Arrêt du tabac 3 à 4 semaines avant l’intervention chirurgicale

Un arrêt du tabac 3 à 4 semaines avant l’intervention chirurgicale esthétiques entraîne néanmoins un bénéfice non négligeable.

Arrêt du tabac moins de 3 semaines avant l’intervention chirurgicale

Un arrêt du tabac moins de 3 semaines avant l’intervention apporte toujours un bénéfice, même s’il est moins important.

Arrêter 1 à 2 journée avant l’intervention chirurgicale

Un arrêt du tabac même 1 à 2 jours avant une intervention chirurgicale esthétiques permet une meilleure oxygénation grâce à la baisse de l’oxyde de carbone.

Continuer l’arrêt du tabac plusieurs semaines après l’intervention

Il est vivement conseillé de poursuivre l’arrêt du tabac pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. Cela permet une meilleure cicatrisation (Arrêt 2 à 4 semaines après l’intervention ) et une meilleure consolidation osseuse si l’arrêt se poursuit 2 à 4 mois).

Sources:

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/