COMPARAISON DES TECHNIQUES D’IMPLANTS CAPILLAIRES ET TRAITEMENT DE LA CALVITIE

COMPARAISON DES TECHNIQUES D’IMPLANTS CAPILLAIRES ET TRAITEMENT DE LA CALVITIE

- in GREFFE DE CHEVEUX
739
Greffe-de-cheveux

FUE (Follicular unit extraction)

Cette technique dérive des anciennes méthodes grossières de prélevements à l’emporte pièce. Après avoir rasé la zone de pélévement, les cheveux sont prélevés un à un avec un instrument rond et tranchant que l’on enfonce autour du cheveu dans le cuir chevelu pour couper autour de chaque bulbe. Les personnes qui réalisent cette technique ne sont génralement pas chirurgien et n’ont pas l’autorisation de prélever une bande au bloc opératoire. La cicatrice peut paraître plus discréte, mais à l’usage la cicatrice de la bande est plus facilement masquée par les cheveux au dessus que les cicatrices rondes multiples et diffuses de la FUE. Cette technique est longue environ 100 cheveux par heure, le coût est donc plus élevé qu’une greffe. De plus la base du cheveu étant courbe, la racine peut être abimée lors du prélévement, rendant inefficace la réimplantation.

greffe-cheveux-fut-tunisie-2

EXPANSION CUTANNEE

Cette technique est très efficace, mais elle est reservée aux alopécies post-traumatiques (comme chez le grand brûlé par exemple). Le principe est de mettre en place sous anesthésie générale une prothèse d’expansion (c’est un ballon gonflable) qui sera gonflée progressivement afin d’expandre la peau. Il a été vérifié scientifiquement qu’un étirement progressif permettait d’augmenter la quantité de peau, il est ainsi possible de déplacer des cheveux vers une zone sans cheveu. Cette technique nécessite au moins deux interventions sous anesthésie générale, ainsi qu’une consultation par semaine pour gonfler progressivement le ballon. Cette technique n’augmente pas à proprement parler la densité capillaire, elle est donc réservée à la chirurgie réparatrice du cuir chevelu, avec de très bon resultats.

greffe-cheveux-fue-tunisie-3

LA CULTURE DE CHEVEUX ET LES CELLULES SOUCHES

Ces deux méthodes restent à l’étude, il n’y a pas de résultat, ni de possibilité thérapeutique grâce à ces méthodes à l’heure actuelle.

source:

topsante.fr