COMPRENDRE LA LIPOSUCCION

COMPRENDRE LA LIPOSUCCION

- in CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE
705
liposuccion-chirurgie-esthetique-tunisie-sans-intermediaire

La liposuccion ou lipoaspiration est une opération de chirurgie esthétique ayant pour but de sculpter la silhouette par une élimination d’un excès de graisse. La liposuccion reste à ce jour la technique la plus efficace pour se débarrasser d’amas de graisse récalcitrants malgré des régimes et la pratique du sport.

Le principe de la liposuccion

Dans la pratique la lipoaspiration consiste en l’introduction de canules mousses dans le corps du patient en passant par des incisions faites par le chirurgien. Un petit orifice au bout de ces canules permet d’aspirer la graisse sans traumatisme. En réalité, ce sont les cellules graisseuses appelées adipocytes qui sont aspirées. Le nombre d’adipocytes est variable d’un individu à l’autre et est fixe à partir de la puberté. Elles ne peuvent pas se multiplier mais peuvent grossir jusqu’à 50 fois leur taille normale. Ainsi, les cellules aspirées sont supprimées de façon définitive. Malgré l’engouement autour de la liposuccion ces dernières années, elle reste une opération chirurgicale et de ce fait doit être pratiquée par un chirurgien esthétique compétent appartenant à l’ordre des médecins.

Un remède contre l’obésité ?

Contrairement à ce qui peut être compris de premier abord, la liposuccion ne constitue pas un remède contre l’obésité. Et cela pour 2 raisons principales.
– La liposuccion ne permet pas de traiter les causes de l’obésité comme une mauvaise hygiène. Elle ne constitue surtout pas une solution aux conséquences plus insidieuses de l’obésité sur le patient à l’image des problèmes cardiovasculaires, du mauvais cholestérol etc.
– La liposuccion est un acte chirurgical localisé : alors que l’obésité est un problème de santé affectant le corps pas seulement de façon superficielle mais de façon plus profonde, la liposuccion ne permet qu’un résultat d’ordre esthétique de remodelage des formes. Même si elle supprime des adipocytes de façon définitive, elle reste une technique sous-cutanée. Rien n’empêche les parties non traitées de grossir. Le but de la liposuccion n’est, donc, pas la maîtrise du poids.

Pour quelles zones du corps?

Théoriquement toutes les zones du corps où se concentrent des amas graisseux peuvent être traitées par la liposuccion. Cependant, la plupart des opérations concerne le ventre, les hanches, les cuisses (faces interne et externe), les fesses, les bras. Aujourd’hui, l’amélioration de la technique permet de réaliser une liposuccion du visage notamment au niveau du menton (traitement du double menton). La liposuccion concerne aussi bien les femmes que les hommes. Pour ces derniers, la liposuccion se révèle efficace pour les cas d’hypertrophie de la poitrine, par exemple. Parfois la graisse aspirée peut-être transféré dans les seins, cette technique s’appelle le lipofiling mammaire.

liposuccion-tunisie-5 liposuccion-tunisie-4 liposuccion-tunisie-2 liposuccion-tunisie-1

Autour de l’opération

Comme pour toute opération chirurgicale un bilan pré-opératoire du patient est réalisé. En fonction du patient et de la quantité de graisses à aspirer la durée d’hospitalisation se situe entre quelques heures et une journée. La liposuccion se pratique, la plupart du temps, sous anesthésie locale mais il peut arriver qu’on endormît le patient surtout si les zones à traiter sont nombreuses. L’intervention, en elle-même, n’est pas longue (entre 20 minutes et 3 heures). On note des douleurs peu importantes après une opération de liposuccion. Le patient pourra, ainsi, reprendre une activité normale dans un délai de 3 à 6 jours. Au bout de 20 jours maximum, les ecchymoses disparaîtront. Il est, cependant, conseillé de porter un vêtement de contention pendant 2 à 4 semaines. Il faut compter 3 à 6 mois pour que la peau épouse complètement les nouvelles formes.

Les risques

La liposuccion comporte des risques inhérents à toute chirurgie. Mais quand l’équipe chirurgicale (chirurgien, anesthésiste, infirmier) est compétente et que l’opération est pratiquée dans de bonnes conditions, les cas de complication se révèlent rares.

Source:

vulgaris-medical.com