EVITER LES RATÉS DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

EVITER LES RATÉS DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

- in CHIRURGIE ESTHÉTIQUE
499
images (2)

La chirurgie esthétique n’a de bon que lorsqu’elle ne se remarque pas et qu’elle est parfaitement naturelle. A l’inverse, une chirurgie ratée saute aux yeux au premier coup d’œil ! Et malheureusement pour la personne opérée, peu de solutions existent pour remédier aux ravages d’un coup de bistouri malencontreux.

Afin d’éviter de vous retrouver les yeux écarquillés, le nez trop petit, les seins trop gros ou la bouche excessivement pulpeuse, il est impératif de suivre quelques précautions et conseils pratiques de bons sens avant de se lancer sans méfiance dans une opération. Une fois les renseignements pris auprès du chirurgien, un temps de réflexion est nécessaire pour le futur opéré. Cela permet de décider du bon moment de l’opération, de peser le pour et le contre de cette décision, d’avoir conscience des limites et des dangers d’une intervention et de connaître les risques auxquels on s’expose.

Le choix du chirurgien est le point-clé d’une intervention réussie

Vous avez peut-être dans votre entourage une personne ayant subi l’opération que vous souhaitez réaliser. Si le résultat vous convient, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec ce professionnel. Il est indispensable que vous ayez confiance en lui, en ses compétences et en son professionnalisme. Certains témoignages ont révélé que des médecins généralistes pratiquaient des opérations dans des cadres non sécurisés et sans compétences particulières. Avant de prendre rendez-vous, une simple consultation auprès du Conseil National de l’Ordre des Médecins vous assurera des compétences et des qualifications exactes du praticien vers qui vous vous tournez. C’est une première garantie contre toute dérive à ce niveau. Avant cet entretien, dressez une liste des questions sur les conditions, la durée, les suites opératoires, le prix ou encore les risques de votre opération. Le médecin doit être en mesure de répondre à toutes vos interrogations, vous mettre en confiance et lever le moindre doute. Il doit également pouvoir, dans les semaines qui suivent, répondre à d’autres questions que vous pourriez soulever. Le praticien ne doit en aucun cas vous influencer et peut, s’il juge que l’opération est risquée ou inutile, refuser de vous opérer.

Le chirurgien pratique ses interventions dans un hôpital ou une clinique. Renseignez-vous sur les conditions d’hospitalisation et la durée de celle-ci. D’autre part, le prix d’une opération de chirurgie esthétique ne garantit absolument pas sa réussite. Ce n’est pas parce que l’on paye cher que l’opération sera un succès ! Le bloc opératoire dans lequel vous serez opéré doit répondre aux normes de santé et d’hygiène en vigueur. On ne se fait pas faire un lifting dans un cabinet en ville! Il s’agit d’un geste médical sous contrôle et la présence d’un anesthésiste qui vous surveillera tout au long de l’opération est impérative. De plus, le suivi postopératoire est essentiel dans la cicatrisation. Faites-vous bien expliquer les soins à apporter à vos cicatrices et le suivi médical nécessaire dans les jours suivant votre sortie de l’hôpital. Il est difficile de connaître avec certitude la formation et la compétence des praticiens. L’hygiène médicale des lieux n’est pas spécifiée et parfois très aléatoire. Sans aucun temps de réflexion, le patient peut difficilement renoncer à son intervention, une fois arrivé sur place. Quant au suivi postopératoire et aux éventuelles séquelles, le chirurgien ayant procédé à l’opération pourra difficilement lui venir en aide.

Une opération de chirurgie esthétique n’est pas un geste anodin. Elle doit se faire sous surveillance, dans un cadre adapté, par un professionnel de santé qualifié. Enfin, si plusieurs médecins consultés refusent de pratiquer une opération, il est prudent d’être à l’écoute de leurs réserves.

Source:

bloc.com