IMPLANT, COURONNE OU BRIDGE ?

IMPLANT, COURONNE OU BRIDGE ?

- in SOINS DENTAIRES
1327
soins-dentaires-en-tunisie

Lorsqu’une ou deux dents viennent à manquer, quelles sont les solutions qui s’offrent à vous ?

Votre chirurgien-dentiste est là pour vous conseiller, mais rien ne vous empêche de vous renseigner au préalable, au moins sur les termes d’implant, de couronne et de bridge.

Qu’est-ce qu’une couronne dentaire ?

Une couronne est une prothèse dentaire.
Lorsqu’une dent est abîmée, elle peut être reconstituée en fixant sur celle-ci une couronne, laquelle est réalisée après une prise d’empreinte.

Attention, cette couronne doit être fixée sur quelque chose : sur la partie de la dent conservée et sa racine ou, à défaut, lorsque la totalité de la dent a été extraite, sur une fausse racine, c’est ce que l’on appelle un implant dentaire.

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

L’implant dentaire ne désigne pas une fausse dent, mais uniquement une fausse racine qui servira ensuite de support à une fausse dent, à une couronne par exemple. Il s’agit d’une tige en titane que l’on visse dans l’os. Cette intervention relève de la chirurgie, et consiste, sous anesthésie locale généralement, à inciser la gencive et à aménager un logement dans l’os (l’os alvéolaire). Après cicatrisation, l’implant est recouvert d’une prothèse (implant ou bridge).

L’avantage de l’implant dentaire est un résultat fixe, confortable et esthétique, et qui de plus, permet de conserver l’os alvéolaire situé sous la dent. Ce point est très important car l’os alvéolaire tend à disparaître progressivement en l’absence de stimulation mécanique (à chaque mastication les dents appuient sur l’os, ce qui préserve l’os). C’est ce qui risque de se passer avec un bridge.

Un bridge, c’est quoi ?

Comme son nom anglais l’indique, le bridge est un pont entre les dents. Cette prothèse remplace une ou deux dents et se fixe en prenant appui sur les vraies dents situées de part et d’autre des dents manquantes, que l’on appelle les piliers.

L’inconvénient du bridge est qu’il fragilise les dents sur lesquelles il prend appui. Celles-ci sont retaillées pour accueillir le bridge, voire dévitalisées. C’est ainsi qu’à long terme, il faut aussi les remplacer, augmentant la longueur du bridge. Enfin, l’os alvéolaire situé sous le bridge n’est pas stimulé. Au final, cette solution ne préserve pas l’avenir des dents alentour. Il faut en tenir compte lors du choix.

Et le dentier de nos grands-mères ?

De moins en moins utilisée, la prothèse amovible s’appuie sur les dents voisines et tient à l’aide de crochets ou d’un faux palais en résine. Sans parler de l’acceptation psychologique, la prothèse amovible a l’inconvénient de ne pas stimuler l’os alvéolaire. C’est ainsi que les tissus sous-jacents se rétractent progressivement imposant de réadapter régulièrement l’appareil. Et à la longue, la pose d’implants devient impossible par absence d’os sous les dents manquantes.

 

Article

e-sante.fr