LA CHIRURGIE DE L’OBÉSITÉ : QUELLE TECHNIQUE CHOISIR ?

LA CHIRURGIE DE L’OBÉSITÉ : QUELLE TECHNIQUE CHOISIR ?

- in CHIRURGIE DE L'OBESITÉ
592
Chirurgie de l'obésité_Chirurgicatour-

Se faire opérer pour traiter son obésité n’est pas une décision facile. Et la technique est choisie autant en fonction de la motivation que de la perte de poids souhaitée.

Chirurgie de l’obésité : pour qui ?

Bien que très performante, la chirurgie de l’obésité reste réservée aux personnes motivées. Il faut en effet supporter la restriction alimentaire que cela entraîne et s’astreindre à une bonne hygiène de vie : éviter le tabac et l’alcool, faire du sport… Les patients sont aussi invités à consulter pendant deux ans un psychologue, qui les aide à se réconcilier avec leur nouvelle image corporelle, pas toujours simple à accepter.
Peuvent prétendre à cette chirurgie les personnes de 18 à 60 ans, ayant un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40, ou supérieur à 35 et souffrant de complications liées au surpoids (hypertension, diabète, arthrose…). Le ballon gastrique, lui, est indiqué dans les surpoids moins importants (IMC compris entre 25 et 30).
Mais avant de se décider pour une technique de chirurgie, il est essentiel de bien s’informer pour mettre toutes les chances de son côté.

Ballon gastrique : pour une obésité modérée

La technique :

Un ballon en silicone rempli de sérum physiologique est introduit par les voies naturelles sous anesthésie générale. Il est ensuite placé dans l’estomac, de manière à réduire sa taille. On le garde en moyenne six mois. Il donne une sensation de satiété permettant de suivre plus facilement les recommandations du nutritionniste. Il peut aussi constituer une étape avant de passer à une intervention plus importante.

Les avantages du ballon gastrique

  • On peut le proposer à tout le monde et à tout âge (même au-delà de 60 ans).
  • Il s’agit d’une intervention rapide (dix minutes), non douloureuse, et réversible.
  • Il permet de dédramatiser la chirurgie de l’obésité et de voir si l’on est capable de s’astreindre durablement à une restriction alimentaire.

Anneau gastrique : simple et réversible

La technique :

Pratiquée sous cœlioscopie (sans ouvrir le ventre), l’opération est rapide (de quarante-cinq minutes à une heure et demie) et indolore. Elle consiste à placer un anneau en silicone autour de l’estomac pour réduire son volume et contrôler la quantité d’aliments absorbée. Un câble et un boîtier situé sous la peau permettent de le resserrer ou de le desserrer. Il peut être gardé à vie ou quatre ou cinq ans, selon la perte de poids souhaitée.

Les avantages de l’anneau gastrique :

  • Cette technique réversible est très efficace : la perte peut atteindre 50 % de l’excès de poids au bout de douze à seize mois
  • Elle ralentit le passage des aliments mais ne perturbe pas leur digestion.

Sleeve gastrectomie: radicale mais efficace

La technique :

Cette technique consiste à transformer l’estomac en une sorte de tube par le biais d’un long agrafage sur toute sa hauteur. L’objectif est de supprimer une partie des cellules gastriques qui sécrètent la ghréline, une hormone stimulant l’appétit. Effectuée sous cœlioscopie, cette intervention complexe dure deux heures et se révèle assez douloureuse (prise d’antalgiques nécessaire).

Les avantages de la sleeve gastrectomie :

  • On n’a pas le sentiment de se priver, car l’amaigrissement est mécanique.
  • On perd plus de poids (65 %), qu’avec l’anneau gastrique.
  • Il n’y a pas d’implantation de corps étranger pouvant migrer.

Bypass gastrique : l’opération de la dernière chance

La technique :

On court-circuit l’estomac en réalisant un pont entre l’œsophage et l’intestin. Cette technique réduit la quantité d’aliments ingurgités et diminue leur réabsorption par l’intestin grêle, notamment celle des graisses. Pratiquée sous cœlioscopie, l’intervention est assez douloureuse et dure plus de deux heures. Des complications sont possibles (abcès, péritonites, fistules…).

Les avantages du by-pass gastrique :

  • C’est la technique la plus efficace. Elle est proposée en dernier recours aux personnes en surpoids.
  • On perd 75 %, voire 100 % de son excès de poids en douze à seize mois.
  • Le résultat se maintient sur le long terme.

En conclusion, en peut indiquer que l’opération, à elle seule, ne permet pas de stabiliser durablement son poids, et qu’il faut aussi modifier en profondeur ses habitudes de vie.

Source:

topsante.com