La chirurgie esthétique et les ados

La chirurgie esthétique et les ados

- in CHIRURGIE ESTHÉTIQUE
1176
chirurgie esthétique en tunisie

Le désir de beauté, d’une belle apparence, existe à tout âge. Il existe deux types de demandes de chirurgie esthétique chez les jeunes: les demandes dont les motivations non fondées émanent d’un désir temporaire de modification de l’apparence physique et les demandes fondées dues à un profond mal-être. La décision d’une demande d’intervention à visée esthétique ne doit jamais être prise à la légère, que celle-ci soit fondée ou non, et réalisée ou non. Parfois, une approche psychanalytique ou psychologique ne doit pas être écartée. Elle peut être un moyen d’approfondir une réflexion, de la mûrir.

Les demandes non fondées

Parfois, la chirurgie esthétique ne permet pas de soulager certaines souffrances. Des jeunes faisant une fixation injustifiée sur une zone de leur corps ne verront pas leur problème résolu par la chirurgie esthétique. L’essor de la chirurgie esthétique, le pouvoir des médias, le star-system peut faire croire à des adolescentes et adolescents vulnérables que le fait de correspondre à un idéal de beauté pourrait les rapprocher d’un bonheur certain. Ces obsessions sont refusées par le chirurgien esthétique.

Un refus direct et inexpliqué serait mal vécu par l’adolescent, c’est pour cela, qu’un chirurgien esthétique sérieux doit toujours expliquer et détailler les raisons de son refus à pratiquer l’intervention.

Les souffrances réelles mais non solutionnées par une intervention : parmi ces souffrances, les séquelles anciennes ou récentes d’une boulimie ou d’une anorexie ne peuvent être soignées par une intervention esthétique.

Le recours à un psychologue, voire un psychiatre peut aider l’adolescent à mieux accepter son apparence physique et ses défauts mineurs ou passagers. Les souffrances psychologique lorsque l’apparence physique est liée à l’appartenance d’une ethnie ou d’une lignée familiale que l’adolescent refuse.

Les demandes aux motivations réelles

Le plus souvent, l’expérience a montré que les adolescents avaient une bonne analyse du complexe occasionnant leur souffrance.Les jeunes sont généralement capables de juger de leur apparence et les réelles infirmités peuvent nécessiter un acte de chirurgie esthétique. Un défaut majeur empêchant la communication de l’adolescent avec son entourage est une réelle souffrance. Les adolescents ont recours à la chirurgie esthétique et plastique le plus souvent pour quatre raisons:

Les anomalies justifiant une chirurgie mammaire

Des jeunes filles peuvent souffrir de seins sévèrement hypotrophiés (seins petits, sans relief), voire d’agénésie ou d’amastie mammaire. Il s’agit d’une malformation des seins avec absence totale de développement de la glande mammaire. Les seins hypertrophiés (seins trop gros) peuvent occasionner également de grands complexes lors de l’adolescence, ainsi qu’une autre fréquente malformation mammaire, comme l’existence de seins tubéreux. Ces seins ont une forme tubulaire, caractérisée par une base du sein infime avec une procidence aréolaire (aréolelarge et distendue). D’autres malformations existent comme l’existence de mamelons invaginés ou ombiliqués (enfouissement du mamelon), des seins non symétriques, ou des malformations moins courantes comme le syndrome de Poland (anomalie du thorax associée à une anomalie du membre supérieur homolatéral etd’une absence de développement mammaire).

augmentation-mammaire-tunisie-32

Les jeunes adolescents peuvent souffrir de gynécomastie c’est à dire l’existence de seins à l’aspect efféminisant, phénomène causé par un dérèglement hormonal. C’est au chirurgien esthétique de déterminer si cet aspect est transitoire ou non, et s’il peut exister un autre traitement possible avant toute opération chirurgicale esthétique.

gynecomastie-tunisie-2

Les anomalies du nez

La rhinoplastie est la chirurgie la plus courante chez les jeunes. Les souffrances émanant d’un nez trop large ou avec une bosse disgracieuse doivent être entendues par le chirurgien esthétique. Pour bénéficier d’une opération de rhinoplastie, la quasi croissance du nez doit être effectuée. L’âge de cette croissance diffère considérablement selon les sujets, mais on peut citer en moyenne 14 ans chez les filles et 16 ans chez les garçons.

rhinoplastie-tunisie-2

Les anomalies des oreilles

L’opération d’otoplastie qui concerne les adolescents souffrant d’oreilles décollées .

L’opération des oreilles décollées est en général pratiquée lorsque l’enfant a 6 ou 7 ans, ce qui permet l’éviction de remarques et de moqueries notamment lors de la scolarisation.

otoplastie-tunisie-2

Les anomalies de la silhouette

Les adolescentes complexées par une culotte de cheval est un phénomène fréquent de motif de consultation pour une liposuccion. Les adolescents complexés par des amas graisseux localisés et résistant à une diététique équilibrée et aux activités sportives, peuvent parfois bénéficier d’une intervention esthétique. La lipoaspiration est réservée aux adolescents avec un embonpoint localisé et non en surpoids.

liposuccion-tunisie-4

Les autres opérations

La génioplastie (intervention concernant les mentons fuyants ou saillants) etles interventions de la mâchoire sont parfois demandées en consultation. C’est au chirurgien de déterminer si un traitement d’orthodontie peut apporter un profil harmonieux à l’adolescent ou si une opération esthétique est envisageable ou non.

En conclusion, toute demande d’actes de chirurgie esthétique chez les adolescents en pleine construction identitaire ne sont pas sans conséquences. Il n’existe jamais d’interventions esthétiques anodines. Au chirurgien plasticien de déterminer si la demande ne vient pas des parents: il est arrivé des demandes typiques de réductions mammaires par la mère qui ne souhaitait pas l’apparition d’une poitrine soulignant une féminité et d’attributs féminins trop prononcés chez sa fille. Depuis 2002, l’intervention de chirurgie esthétique en France chez les jeunes n’est réalisée qu’en l’accord des parents, de l’adolescent et du chirurgien. Il n’existe pas qu’un seul concept et modèle de beauté.

Modifier son image ne permettra pas toujours de modifier son intérieur ou son estime de soi. En revanche, il n’y a aucun motif pour refuser une intervention visant à corriger une réelle anomalie voire une malformation. La chirurgie esthétique peut être salvatrice pour un défaut réel qui ne disparaîtra jamais spontanément. Seul l’acte chirurgical permet de corriger une souffrance en rapport direct avec une anomalie disgracieuse.

 

Source

trucsdenana.com