LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE : UNE CHIRURGIE DE L’APPARENCE ET DU BIEN-ETRE

LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE : UNE CHIRURGIE DE L’APPARENCE ET DU BIEN-ETRE

- in CHIRURGIE ESTHÉTIQUE
619
la chirurgie esthetique_chirurgicatour

La chirurgie esthétique s’appuie sur les techniques de la chirurgie plastique. Elle vise à modifier et embellir une partie du corps jugée comme « disgracieuse », pour la rendre plus harmonieuse. Elle peut concerner des disgrâces physiques congénitales (existantes depuis la naissance), acquises durant la croissance et lors de la puberté (hypotrophie mammaire, surcharges graisseuses, etc.), résultant d’une grossesse (relâchement de la paroi abdominale), ou du vieillissement naturel (affaissement localisé du visage, des paupières, des seins, etc.).
Bien qu’elle soit de nature esthétique, cette chirurgie reste un acte médical à part entière, impliquant des conditions de sécurité, des contraintes d’exercice et des règles légales souvent plus sévères que pour une prise en charge fondée par un nécessaire traitement.

lipofilling-du-visage-en-tunisie injection-botox-tunisie-1
La médecine esthétique est une alternative ou un complément à la chirurgie (parfois pour en parfaire les résultats). Elle concerne des actes médicaux moins lourds, la médecine dite esthétique ne nécessite pas d’anesthésie générale ni d’hospitalisation. Elle s’appuie sur diverses techniques et procédés souvent réversibles et moins invasifs, se limitant généralement aux tissus superficiels : mésothérapie et injections, traitements au laser, abrasions physiques ou chimiques, etc.

injection-botox-tunisie-5 médecine esthétique en tunisie

Une démarche visant à recourir à un acte esthétique révèle un désir de changement : elle peut résulter d’une souffrance profonde, provenant d’une disgrâce physique réelle mal vécue, d’un complexe non fondé, ou d’un corps transformé par les années. Il est cependant indispensable de rester vigilant vis-à-vis de la médecine esthétique ou des opérations de chirurgie esthétiques . Le professionnel, en communiquant avec le patient, doit identifier la cause réelle du mal-être et juger de l’intérêt de l’acte : il peut parfois être tentant d’imputer à une partie de son corps la raison de sa souffrance. Gommer des rides, défatiguer un visage, remodeler une silhouette peut être une solution pour être plus épanoui, améliorer son psychisme et ses relations aux autres ; mais ces actes peuvent aussi se révéler inutiles si le mal être psychologique provient d’autres raisons.

Source:

generationplus.fr