L’ABDOMINOPLASTIE : LA CHIRURGIE RÉPARATRICE ET ESTHÉTIQUE DU VENTRE

L’ABDOMINOPLASTIE : LA CHIRURGIE RÉPARATRICE ET ESTHÉTIQUE DU VENTRE

- in CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE
864
abdomin-chirurgie-esthetique-tunisie-sans-intermediaire-

L’abdominoplastie peut se définir également par les nombreux termes suivants ; lifting du ventre, plastie abdominale, dermolipectomie, lipectomie abdominale ou encore chirurgie du ventre ou de l’abdomen. L’abdominoplastie peut intéresser les patients qui ne parviennent pas à se défaire d’un ventre rond, voire proéminent, tombant, ou en « besace », avec une peau vergéturée et abîmée. Cette intervention est considérée comme réparatrice mais aussi esthétique : elle est autant une affaire de confort que de beauté. Cette intervention est de plus en plus fréquente, surtout chez les femmes, notamment suite aux déformations liées aux grossesses. L’abdominoplastie n’est pas destinée aux patients obèses, l’obésité constituant une contre-indication à l’intervention. Il est même conseillé de s’approcher le plus possible de son poids idéal avant l’intervention, pour un meilleur ciblage de la chirurgie et de meilleurs résultats. Les techniques de l’abdominoplastie se sont raffinées, permettant de meilleurs résultats, avec des suites plus légères.

Quand la liposuccion ne suffit pas

Parfois, une intervention de liposuccion peut suffire pour retrouver un ventre plat. La liposuccion élimine le revêtement graisseux qui capitonne la zone du ventre et offre d’excellents résultats chez les patients jeunes dotés d’une peau élastique.
En revanche, lorsque le ventre est tombant et abîmé, avec une peau distendue et vergéturée, la liposuccion ne peut suffire. Une peau de piètre qualité ne peut se rétracter correctement après une lipoaspiration seule ; l’élimination des excès de peau et une remise en tension de la peau saine, tel un redrapage, est nécessaire. Par ailleurs, une proéminence abdominale peut être due, dans certains cas, à une distension des muscles de la paroi abdominale. Le chirurgien esthétique conjugue donc l’aspiration des graisses abdominales à une abdominoplastie.

Les contextes anatomiques pour une abdominoplastie

  • Les excès adipeux localisés au niveau de l’abdomen, et résistant aux régimes amaigrissants et à la pratique d’activités physiques.
  • Les excès cutanés résiduels causés par un amaigrissement important ou suite à une grossesse.
  • La présence de vergetures, ou stries inesthétiques suite à une distension cutanée ayant provoqué une cassure dermique.
  • L’existence d’un diastasis gênant les muscles de la paroi abdominale : il s’agit d’une séparation entre les muscles de la paroi abdominale élargissant la ligne blanche de l’abdomen reliant chaque côté des muscles abdominaux. Le diastasis peut parfois s’accompagner d’une hernie ombilicale. Souvent constaté suite une grossesse, il arrive que les muscles grands-droits ne parviennent pas à se rapprocher correctement après avoir été distendus. La paroi abdominale s’en trouve affaiblie et le ventre reste bombé. Seule une chirurgie ou cure de diastasis peut alors faire retrouver une tonicité musculaire.

abdominoplastie-tunisie-7 abdominoplastie-tunisie-10

Avant l’intervention, en pratique

L’absence de contre-indications à une abdominoplastie ou les facteurs de risques sont impérativement vérifiés : mauvaise circulation sanguine, accidents pulmonaires ou antécédents de phlébite. Un examen clinique et un bilan pré-opératoire sont effectués selon les prescriptions. Parfois, une échographie est nécessaire afin d’évaluer et de dépister une éventuelle hernie.
L’intervention se déroule exclusivement sous anesthésie générale. Le rendez-vous avec l’anesthésiste doit être observé 48 heures minimum avant l’intervention.
La durée de l’opération est de 1h30 à 2h00. Cette chirurgie nécessite 24 heures d’hospitalisation.
Il est demandé au patient un arrêt total du tabac 10 jours avant l’intervention, le tabac retardant le processus de cicatrisation. Par ailleurs, l’arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, d’anti-coagulants doit être observé afin de réduire les risques d’hémorragie.

abdominoplastie-tunisie-3 plastie-abdominale-tunisie

Le déroulement de l’opération

La chirurgie abdominale a été marquée par le développement de la technique à haute tension, permettant de meilleurs résultats et des suites post-opératoires allégées. Les tensions exercées sur la paroi abdominale sont sciemment réparties, afin que ces tensions ne s’exercent plus exclusivement sur la cicatrice d’incision.

L’intervention se déroule en plusieurs étapes successives :

  • Dans un premier temps, une lipoaspiration est réalisée sur l’ensemble de l’abdomen, permettant le retrait des graisses profondes indélogeables. Une fine canule est introduite dans les zones à traiter par de minuscules incisions, de façon à aspirer la graisse de façon uniforme, en creusant des tunnels déployés en rayons de soleil. L’aspiration s’effectue sans traumatisme, de façon profonde et superficielle pour un résultat sans aspérité aucune.
  • Dans un second temps, le diastasis des muscles grands droits est corrigé : la sangle abdominale est refermée par le chirurgien plasticien grâce à des sutures de rapprochement musculaire, élimant de ce fait la saillie précédente.
  • La peau du ventre située sous le nombril est ôtée, avec les vergetures souvent présentes dans ces zones cutanées distendues.
  • Une remise en tension de la peau du ventre est réalisée progressivement par des sutures internes. Le nombril est replacé dans son axe. Le ventre est comme « lifté ».

Après l’intervention, en pratique

Il faut savoir que l’abdominoplastie est une chirurgie plus ou moins douloureuse (notamment si un relâchement musculaire a été corrigé). La prise d’antalgiques permet d’atténuer les possibles douleurs.
Un système de drainage par drains aspiratifs est mis en place durant un à deux jours pour diminuer les risques de formation d’hématomes.
Le pansement est ôté le lendemain de l’opération. Une gaine de contention est portée, durant 3 à 6 semaines selon les cas. Elle doit être portée jour et nuit.
Un lever précoce est systématiquement encouragé afin de réduire les risques de phlébite, et ce, dès le lendemain de l’intervention.
La convalescence s’échelonne sur plusieurs semaines d’affilée, où il est conseillé d’arrêter les activités sportives ou trop intenses. Plusieurs consultations de contrôles doivent être observées.

abdominoplastie-tunisie-5

Le résultat final

Le résultat final est pleinement appréciable au bout de 6 à 12 mois, le temps que l’ensemble des tissus sollicités s’assouplisse. Le ventre est aplani, la taille et les hanches épousent les nouvelles formes de la silhouette. Le patient retrouve un confort et une aisance musculaire grâce au traitement du diastasis.
A l’exception de la liposuccion, il est toujours conseillé de programmer une abdominoplastie une fois le désir de grossesse terminé, sous peine d’entraver les résultats esthétiques. Par ailleurs, les variations de poids trop importantes sont à éviter, celles-ci risquant de détériorer les résultats de l’abdominoplastie. En conclusion, les résultats d’une abdominoplastie doivent être entretenus non pas par un régime drastique et une activité sportive olympique, mais par un mode de vie équilibré.

Source:

entrepatients.net