L’AUGMENTATION DES FESSES DE + EN + POPULAIRE

L’AUGMENTATION DES FESSES DE + EN + POPULAIRE

- in CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE
391
fesses-chirurgie-esthetique-tunisie-sans-intermediaire

L’augmentation des fesses est une intervention esthétique de plus en plus populaire. De plus en plus de gens désirent en effet rehausser leur popotin. Cette chirurgie esthétique est surtout populaire chez les femmes, mais des hommes y ont aussi recours. L’engouement est particulièrement sensible chez les femmes afro-américaines et hispanophones. Actuellement, deux méthodes différentes permettent d’augmenter notre postérieur, soit la pose d’implants, soit le transfert de gras. Moins invasive, la technique par transfert de gras, aussi appelée « liposculpture des fesses » ou « lifting brésilien des fesses », gagne toutefois en popularité. Celle-ci consiste essentiellement à aspirer les cellules graisseuses excédentaires d’une partie du corps et à les réinjecter dans les fesses. L’idée d’utiliser la graisse du corps pour donner du volume à certaines régions n’est pas nouvelle. Cette technique a été mise au point dans les années 1980. Elle est donc pratiquée sur le visage depuis de nombreuses années, notamment pour redonner du volume et atténuer les rides.

BIEN ÉTABLIR LE PLAN DE TRAITEMENT

Avant l’intervention, on fait un plan de traitement avec la patiente pour déterminer les endroits où le gras sera prélevé afin d’affiner la taille, souligner la chute des reins, augmenter et galber l’arrière-train. Il y a une discussion avec la patiente sur les avantages et inconvénients de la technique. L’augmentation du volume et du galbe des fesses se fera en fonction de la morphologie de la patiente. Le but est de bien proportionner le tout afin de bien mettre en valeur les fesses. C’est pourquoi on parle de liposculpture.

COMMENT PROCÈDE-T-ON ?

On fait d’abord une liposuccion (l’intervention esthétique la plus pratiquée dans le monde) pour enlever les cellules graisseuses superflues situées sous la peau, notamment au niveau du ventre, des hanches ou de la culotte de cheval. Cette intervention chirurgicale se fait généralement sous anesthésie locale combinée à des calmants intraveineux afin d’assurer un confort maximum. On utilise des canules, tubes très fins aux bouts arrondis, qu’on insère via de minimes incisions, pour aspirer le gras sous la peau. L’aspiration se fait dans différentes directions dans le but d’enlever le maximum de gras possible et pour rendre la liposuccion la plus uniforme. La graisse aspirée est ensuite traitée et purifiée avant d’être recueillie dans des seringues munies de canules spéciales qui servent uniquement au transfert. De toutes petites incisions, ne nécessitant pas de points de suture, permettent l’injection de gras. On transfère les cellules graisseuses en couches successives pour assurer un résultat uniforme.

protheses-fesses-tunisie-14 lipofilling-fesses-tunisie-5

CHIRURGIE DOUBLEMENT AVANTAGEUSE

La liposculpture des fesses présente deux avantages majeurs. Premièrement, elle permet d’augmenter le volume des fesses, tout en améliorant leur forme et leur rondeur. Autrement dit, ces dernières paraissent non seulement
plus volumineuses, mais aussi plus « sculptées ». Deuxièmement, cette technique permet de traiter en même temps les surcharges graisseuses localisées dont on veut se débarrasser tels que les poignées d’amour ou la culotte de cheval. Donc, en plus de rehausser notre postérieur, on améliore la morphologie de notre corps.

BÉNÉFICES À LONG TERME

Comme on travaille avec des cellules graisseuses vivantes provenant du corps humain, cette méthode permet d’envisager un résultat à long terme. Ainsi, contrairement aux substances synthétiques qui finissent par être absorbées par l’organisme, la graisse transférée va se greffer aux tissus environnants. Les graisses greffées vivront donc aussi longtemps que les tissus qui se trouvent autour d’elles. Évidemment, l’évolution de ces cellules adipeuses
se fait selon l’adiposité de la personne. Si elle maigrit, le volume apporté diminuera. Un autre bénéfice du transfert de gras, qui serait souvent présent selon les patientes, est l’amélioration de la qualité de leur peau aux endroits du transfert.

Source:

http://plus.lapresse.ca/