Lifting, rhinoplastie, lipoaspiration : quels résultats dix ans après ?

Lifting, rhinoplastie, lipoaspiration : quels résultats dix ans après ?

- in MÉDECINE ESTHÉTIQUE
1349
chirurgie-visage

De nombreuses femmes ont eu recours à la chirurgie esthétique il y a une dizaine d’années. Nez, visage, cuisses… Comment les visages ou les silhouettes redessinés évoluent-ils au fil des années ? Témoignages de femmes et points de vue de spécialistes.


Dix ans après, que reste-t-il d’un lifting, d’un nez refait et d’une lipo ? Une opération de chirurgie esthétique c’est toujours un saut vers l’inconnu. Malgré une motivation certaine et une mûre réflexion, il faut un certain courage pour sauter le pas ! On se centre souvent sur l’instant présent, et on pense un peu moins, à l’avenir plus lointain. Pourtant, l’investissement psychique et physique (sans parler de l’aspect financier) est tel qu’en réalité, on aspire à un résultat durable. Comment vieillit un résultat de chirurgie esthétique ? Dix ans après, à quoi ressemble-t-il ? Pour y répondre le plus justement possible, voici des témoignages de femmes opérées il y a huit à douze ans et des avis d’experts de la chirurgie du visage et du corps.

Le lifting, le résultat dix ans après


L’avis du Dr Gérard Ménager : « Un lifting fait gagner 5 à 10 ans, mais le vieillissement ne s’arrête pas pour autant. La peau du visage va donc finir par s’affaisser à nouveau. Plus ou moins vite et de façon plus ou moins prononcée selon la morphologie, la prédisposition génétique et le mode de vie. Trop tirer sur la peau n’est cependant pas une bonne solution car ce geste donne en plus au visage “un air lifté” non naturel. Mieux vaut accepter de vieillir, bien soigner sa peau, et opter éventuellement pour la médecine esthétique plutôt que de faire un nouveau lifting. Ce dernier pourrait lui donner un aspect cartonné et exacerber son vieillissement ».


Témoignage, Marie, 60 ans, monteuse cinéma:  Un jour, en me regardant dans la glace, j’ai trouvé que le bas de mon visage avait pris un coup de vieux et qu’il y avait un décalage entre ce que j’étais et ce qu’il me renvoyait. J’ai donc décidé de faire un lifting du bas du visage. Personne ne s’en est aperçu, on me disait juste que j’avais l’air reposé. Bien sûr, j’ai continué à vieillir, mais je n’ai pas de bajoues, pas de double menton, mon cou est toujours impeccable. Lorsque je me regarde dans un miroir, je me reconnais. Je n’ai jamais eu envie de paraître plus jeune que je ne le suis. Juste d’avoir bonne mine. Je ne sais pas comment j’aurais été si je n’avais pas fait cette opération, mais je suis convaincue que, grâce à ce lifting, je renvoie l’image d’une femme plus sereine, plus heureuse et mieux dans sa peau.

La rhinoplastie, que reste-t-il dix ans après ?

L’avis du Dr Gérard Ménager : « En principe, un nez bien rectifié – c’est-à-dire cohérent par rapport au visage – vieillit bien et ne pose pas de problème particulier. Tout en sachant que la peau s’affinant avec l’âge, des petites irrégularités peuvent parfois apparaître, par exemple une légère asymétrie ou une microsaillie sur le côté si la coupe d’os n’a pas été parfaitement réalisée lors de l’intervention. Il est parfois préférable d’avoir recours aux injections d’acide hyaluronique afin de corriger ces petits défauts plutôt que de faire une nouvelle rhinoplastie ».

Témoignage, Catherine, 46 ans, déléguée médicale. Alors que je trouvais mon nez hideux, j’ai quand même patienté de très nombreuses années avant de me décider ! Et puis, un jour, j’ai pris ma décision. Non seulement cette opération m’a embellie, mais elle m’a en plus donné confiance en moi, dans ma vie personnelle et professionnelle. Bien dans ma peau, aussi à l’aise de face que de profil, moins introvertie, j’ai osé couper ma frange et dégager mon front. Aujourd’hui, mon nouveau nez me plaît toujours autant. Il m’arrive parfois de repenser à celui d’avant, et cela reste une blessure enfouie au fond de moi. Plus les années passent et plus je me dis que j’aurais dû le faire plus tôt. Je trouve mon regard plus beau. Et surtout, je n’ai pas peur de vieillir, car mon visage est désormais en parfait accord avec ma personnalité.

La lipoaspiration, quel résultat dix ans après ?

L’avis du Dr Patrick Trévidic: « La lipoaspiration évolue plutôt bien dans le temps. La graisse de la culotte de cheval est génétiquement programmée et très profondément ancrée. On parle d’ailleurs à son sujet de “lipodystrophie profonde”. Après une lipoaspiration ciblée, les cellules graisseuses restantes sont alors trop peu nombreuses pour reconstituer une culotte de cheval prononcée. Mais attention, la lipoaspiration n’est ni une méthode d’amaigrissement, ni une garantie contre le surpoids ! D’où l’importance, après l’opération, de surveiller son alimentation et de faire de l’exercice physique. Lorsqu’on reprend du poids, l’expérience clinique montre que la graisse se répartit de façon assez régulière sur l’ensemble du corps ».

Témoignage, Jane, 56 ans, tapissière. Je me suis fait faire une lipoaspiration pour gommer ma culotte de cheval et affiner mes cuisses et mes genoux, en pensant que cela améliorerait également mes problèmes de circulation. J’en garde encore un très mauvais souvenir, car je suis restée consciente,  pendant toute l’intervention, mais sans pouvoir m’exprimer. Malgré cet incident, j’ai été ravie du résultat, car je suis passé d’une taille 46 à une taille 40 ! Certes, j’ai regrossi au fil des années, mais d’un peu partout et de façon nettement plus harmonieuse. Surtout, ma culotte de cheval ne s’est pas reformée. Malgré ces quelques kilos en trop, je me sens aujourd’hui beaucoup plus à l’aise dans mon corps qu’avant ma lipoaspiration. Je trouve en revanche qu’avec l’âge, ma peau a perdu en élasticité et en tonicité. Je me dis parfois que si je l’avais fait plus jeune, ma peau aurait peut-être vieilli moins vite.

Source: www.santemagazine.fr