L’otoplastie chez l’enfant

L’otoplastie chez l’enfant

- in CHIRURGIE DU VISAGE
683
otoplastie-en-tunisie

L’otoplastie chez l’enfant

L’aspect décollé des oreilles est dû à des anomalies du cartilage présente au niveau des pavillons auriculaires. Il s’agit d’une anomalie plutôt fréquente qui peut créer de nombreux complexes chez l’enfant. D’où vient elle et peut-on la traiter ?

Mon enfant a les oreilles décollées !

Les oreilles décollées sont une anomalie fréquente chez l’enfant mais sans répercussions fonctionnelles. Cette particularité anatomique résulte soit d’un défaut de plicature des reliefs (en général de la plicature de l’anthélix), et/ou d’un valgus de la conque  (angulation trop importante entre le pavillon et le crâne) et/ou d’une hypertrophie (taille excessive) de la conque. En présence d’un défaut de plicature de l’anthélix qui est moins ourlé, l’oreille est décollée et elle paraît aussi plus grande.

Quelles sont les causes des oreilles décollées ?

À l’échographie anté-natale, le spécialiste vérifie que les oreilles du fœtus sont présentes et formées. Cette anomalie peut être familiale. Un enfant peut avoir plus de probabilité  d’avoir les oreilles décollées si l’un de ses parents est concerné, mais c’est impossible a prévoir. Il arrive également que cette caractéristique survienne chez un enfant qui n’a aucun antécédent familial. Si votre bébé a les oreilles décollées, il n’y a pas de remède miracle pour corriger ce phénomène. Les bandeaux, les pansements sur les oreilles ne sont d’aucune utilité. Par ailleurs, la position durant le sommeil n’a aucune incidence sur la forme de l’oreille. Ce n’est pas parce que vous couchez votre enfant sur le côté  que ses oreilles vont se recoller. La seule solution est la chirurgie.

Une source de complexes

Les enfants qui ont les oreilles décollées sont souvent la cible de moqueries, ce qui peut leur créer de vrais complexes. En général, c’est à l’entrée au CP que les petits prennent conscience de cette particularité et commencent à s’en plaindre. Les garçons peuvent être  plus concernés car ils ont d’habitude les cheveux courts et ne peuvent pas masquer le décollement de leurs oreilles. En général vers 10 ans les oreilles ont presque la taille d’un adulte. Elles semblent ainsi souvent très grandes par rapport au reste du visage car ce dernier n’a pas encore terminé sa croissance (seulement en fin puberté), et d’autant plus si elles sont décollées. Pour l’anecdote, les standards esthétiques sont très différents d’un pays à l’autre. Par exemple, dans la croyance chinoise, les personnes qui possèdent de grandes oreilles  vivent plus longtemps et sont bien bénies. De fait, les opérations sont plus rares.

otoplastie-tunisie-4

La chirurgie des oreilles : l’otoplastie

L’intervention pour recoller les oreilles, appelée otoplastie, peut être réalisée lors que l’enfant est demandeur, en général à partir de 6-7 ans. Mieux vaut éviter la période de la puberté durant laquelle les bouleversements hormonaux peuvent gêner la cicatrisation. Dans tous les cas, la demande d’opération doit vraiment émaner de l’enfant et non des parents. On ne doit pas programmer d’intervention si l’enfant n’est pas prêt. Il doit être très motivé car comme toutes les interventions chirurgicales il y a des contraintes dans les suites opératoires. En pratique, l’otoplastie est le plus souvent réalisée sur les deux oreilles. Elle peut être envisagée avec trois types d’anésthesies :
locale, locale associée à des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse et générale. Pour les enfants l’opération est réalisée sous anesthésie générale. Dans ce cas il faudra prévoir deux consultations pré-opératoires (avec le chirurgien et avec l’anesthésiste). Le temps d’intervention dure entre 1 et 2 heures. L’hospitalisation est le plus souvent effectuée en ambulatoire. L’enfant peut sortir le jour même.

otoplastie-en-tunisie

Otoplastie : les suites opératoires

Un délai d’un à deux mois est nécessaire pour apprécier le résultat final mais le recollement des oreilles est visible à la réfection du premier pansement  malgré les ecchymoses (bleues)  et l’œdème (gonflement) qui vont durer quelques jours. La douleur est en général modérée et est atténuée par des antalgiques données systématiquement. Le  pansement réalisé au bloc opératoire est enlevé entre le 1er jour et le  5ème jour post-opératoires. Au-delà, il sera remplacé par un autre bandage plus léger  que l’enfant devra porter pendant 15 jours nuit et jour puis uniquement la nuit pendant encore 2 semaines. Ce pansement protège les oreilles des éventuels traumatismes  et maintient les oreilles dans la bonne position. Le sport est proscrit pendant le mois suivant l’intervention. Comme toute chirurgie, l’otoplastie comporte des complications : hématome, infection, anomalies de cicatrisation et nécrose cutanée (très rare). Pour cette raison plusieurs visites post-opératoires sont programmées avec le chirurgien. Au total, il ne faut pas surévaluer les complications, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part de risque.  Le risque de récidive existe, l’oreille peut se redécoller, tout du moins partiellement. Une retouche est toujours possible.

 

Article

infobebes.com