QUEL ÂGE POUR LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE ?

QUEL ÂGE POUR LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE ?

- in CHIRURGIE ESTHÉTIQUE
554
chirurgie esthétique en Tunisie

Seins trop petits, oreilles décollées, nez disgracieux… Votre adolescente parle de recourir à la chirurgie esthétique pour surmonter ses complexes ? Une intervention peut avoir un impact psychologique positif si elle l’aide à surmonter une réelle souffrance. Mais certaines conditions doivent être respectées, notamment celles liées à l’âge.

augmentation-mammaire-tunisie-11        augmentation-mammaire-tunisie-12

Les photos retouchées des magazines et les bimbos de la télé réalité imposent aux jeunes filles d’aujourd’hui des canons de beauté très exigeants. Et la tentation de la chirurgie esthétique est parfois grande chez les adolescentes. Heureusement, la pratique de la chirurgie esthétique est très encadrée : tout acte nécessite une autorisation parentale chez les mineures. Garde-fou supplémentaire, quel que soit l’âge, le médecin doit au cours de la première consultation éprouver les motivations de sa patiente et l’aider à peser le pour et le contre. Il peut aussi, au besoin, l’orienter vers un confrère psychologue avant de prendre une décision.

Attendre la fin de la croissance

La plupart des interventions (augmentation ou réduction mammaire, chirurgie du nez…) nécessitent de toute façon d’attendre au moins la fin de la croissance et donc de la puberté, vers 16-17 ans : les organes concernés doivent avoir atteint leur maturité pour obtenir un résultat satisfaisant. Seule exception, l’otoplastie. Des enfants très complexés par leurs oreilles décollées et qui expriment le souhait de se faire opérer peuvent l’être dès l’âge de 7 ans.

otoplastie-tunisie-3       otoplastie-tunisie-4

Bien choisir son chirurgien esthétique

Pour être sûre de vous adresser à un praticien qualifié, vérifiez avant toute chose qu’il est bien titulaire de la qualification en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Le bouche-à-oreille a aussi son importance, tout comme l’avis de votre médecin de famille. Méfiez-vous de la publicité, elle est d’ailleurs illégale. Dernier conseil : n’hésitez pas à consulter 2 ou 3 chirurgiens avant d’arrêter votre décision, il est essentiel de se sentir en confiance avec son médecin.

rhinoplastie-tunisie-1       rhinoplastie-tunisie-2

Article

ladepeche.fr