QUELLE CHIRURGIE ESTHÉTIQUE APRÈS UN ACCOUCHEMENT ?

QUELLE CHIRURGIE ESTHÉTIQUE APRÈS UN ACCOUCHEMENT ?

- in CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE
1440
chirurgie-esthétique-après-un-accouchement_chirurgie-esthetique-tunisie-sans-intermediaire

Les principales cibles de la chirurgie esthétique sur les « conséquences » physiques de la grossesse sont le ventre, les seins et le visage. Mais ce type d’intervention n’est pas forcément nécessaire après une première grossesse…

Possibilités et limites

Une prothèse voire une plastie mammaire (remodelage chirurgical du sein) pour redonner un galbe aux seins tombants, une lipoaspiration éventuellement suivie d’une plastie pour réduire les « gros ventres »; un peeling du visage pour effacer le masque de grossesse : telles sont les principales interventions de chirurgie esthétique qui peuvent être pratiquées sur les « conséquences » physiques de la grossesse.
En cas de vergetures, par contre, il n’y a aucun traitement, car il s’agit d’une fracture cutanée, avec perte des fibres élastiques. Seule une plastie abdominale pourra les effacer, mais au prix, toutefois, d’une longue cicatrice horizontale au niveau du bikini…

Pour qui… et quand ?

Bien que les techniques actuelles permettent des résultats intéressants sur le ventre et les seins, On met en garde les jeunes mamans contre une « consommation » trop précoce de la chirurgie esthétique. Il ne faut pas se précipiter après une première grossesse, et ceci pour une raison très simple : lorsqu’un ou plusieurs futurs bébés sont prévus, autant ne recourir à la chirurgie qu’une seule fois, d’autant que les séquelles de la grossesse sont nettement plus visibles après le troisième accouchement. Autre point important, il faut attendre au moins 3 mois -et de préférence 6- après l’accouchement, car le corps de la femme se modifie pendant toute cette période, surtout au niveau du ventre. Une période suffisante aussi pour s’habituer à son nouveau corps et faire le point, de façon plus objective, sur la nécessité (ou pas) d’un recours à la chirurgie esthétique.

Ptôse du sein

L’hypertrophie du sein, observée pendant la grossesse et l’allaitement s’inverse par la suite et la femme retrouve alors sa poitrine habituelle. Sauf lorsque la fonte de la glande mammaire s’avère trop importante : le sac cutané est alors trop grand par rapport à la glande mammaire et il « tombe ». Dans les cas légers, la mise en place d’une prothèse remplie de sérum physiologique permettra de redonner un galbe au sein. Lorsque la fonte de la glande mammaire est trop importante pour cette technique, c’est la plastie (remodelage chirurgical du sein) qui est utilisée.

lifting-seins-tunisie-4 lifting-seins-tunisie-3

Gros ventre

La première intervention actuellement proposée est une lipo-aspiration, qui permet de retirer la graisse superflue. Si cette technique ne suffit pas, une plastie peut être pratiquée dans le même temps ou secondairement pour enlever la surface de peau devenue excédentaire, en réalisant un véritable lifting cutanéo-graisseux de haut en bas.

liposuccion-tunisie-3 liposuccion-tunisie-2

Masque de grossesse

Le peeling, donne de bons résultats : il se pratique sans anesthésie, au cabinet du praticien, s’avère moins agressif (effet en surface), et laisse au chirurgien une meilleure marge de contrôle sur les résultats. Ses contraintes : il est réalisé sur 2 ou 3 jours de suite, et laisse la peau rose pendant une dizaine de jours (maquillage possible au bout de 5 jours).

Source:

magicmaman.com