Rhinoplastie – Chirurgie esthétique du nez

Rhinoplastie – Chirurgie esthétique du nez

- in CHIRURGIE ESTHÉTIQUE
401
rhinoplastie-tunisie

L’opération de rhinoplastie permet un embellissement des nez inesthétiques ou ceux qui ont été accidentés. La rhinoplastie corrige également des anomalies pouvant gêner la respiration nasale.

Que corrige la rhinoplastie ?

La rhinoplastie se propose de corriger toutes les disgrâces qui peuvent affecter le nez.

Rhinoplastie de réduction

La rhinoplastie de réduction corrige les nez trop longs ou trop larges, les bosses qui déforment l’arête nasale, les pointes trop épaisses ou tombantes, les narines dilatées…

Rhinoplastie d’augmentation

La rhinoplastie d’augmentation concerne les nez trop courts, les nez qui manquent de projection, les ensellures marquées….

rhinoplastie-tunisie

Opération

Chaque chirurgien a sa technique opératoire propre mais il existe néanmoins des fondamentaux.

Voie interne ou ouverte

Le plus souvent, l’intervention se fait par voie interne, ce qui veut dire que le chirurgien travaille à l’intérieur du nez sans aucune incision de la peau qui recouvre le nez (voie endonasale ou voie « fermée »).

La rhinoplastie peut aussi être » ouverte » (Open rhinoplasty), c’est souvent le cas pour le traitement des nez plus complexes. Dans ce cas, le chirurgien pratique une petite incision au niveau de la columelle (partie située entre les deux narines, sous le nez). Cette technique permet de dégager « à l’air libre » les structures cartilagineuses du nez pour mieux les façonner.

Le chirurgien, dans le cas précis d’une réduction narinaire (correction de narines larges, dilatées), peut inciser dans le pli situé entre la partie extérieure des narines et la joue.

La voie endonasale ne laisse bien entendu aucune cicatrice et les cicatrices induites par les deux autres techniques sont minimes et quasiment invisibles.

Corrections osseuses ou/et cartilagineuses

Dans tous les cas, le chirurgien travaille selon les corrections à effectuer soit sur le plan osseux, soit sur le plan cartilagineux ou sur les deux à la fois. Il peut par exemple râper une bosse sur l’arête nasale, rapprocher des os pour un nez trop large à sa partie haute ou supprimer descartilages en excès pour affiner une pointe,

Rhinoplastie d’augmentation

Dans une rhinoplastie d’augmentation, le chirurgien peut greffer des cartilages prélevés dans la cloison nasale ou s’ils s’avèrent insuffisants, prélevés dans le cartilage de l’oreille.

rhinoplastie-tunisie

Septo-rhinoplasties

Dans les septo-rhinoplasties, le chirurgien rectifie une cloison nasale déviée. Il est amené à le faire au cours d’une rhinoplastie réparatrice (à visée fonctionnelle) si le besoin s’en fait sentir. Le but est alors souvent double : embellir le patient mais aussi lui permettre de bien respirer. Des mèches sont placées à l’intérieur du nez à la fin de l’opération. Une attelle en résine est posée sur le nez opéré pour le protéger les premiers jours et diminuer les oedèmes.

 

Article

sante-medecine.journaldesfemmes.com