LES SUITES OPÉRATOIRE D’UNE OPÉRATION LASER

LES SUITES OPÉRATOIRE D’UNE OPÉRATION LASER

- in MÉDECINE ESTHÉTIQUE
1066
laser

Les suites opératoires après un laser des yeux

La chirurgie effectuée pour la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme, la presbytie fait appel à un laser appelé leLasik 100% laser dans la plupart des cas. « L’avantage de ce laser, est qu’il respecte quasi-totalement les cellules superficielles de la cornée, ce qui entraîne peu de douleurs durant l’intervention ».

Des lunettes de soleil sont indispensables à la sortie de la clinique, à la fois parce que c’est plus confortable pour le patient, mais aussi parce que les UV solaires sont toxiques pour la cornée.

chirurgie-yeux-laser-montpellier

Larmoiements et picotements

« Après un Lasik, il y a 3 heures de larmoiement, de picotements, de gène, décrit l’ophtalmologiste. L’inconfort peut être atténué par un collyre anesthésiant dilué que l’on peut appliquer durant les 3 heures qui suivent l’intervention. »

Un antalgique, à type de paracétamol et de codéine, peut également être pris après l’opération si besoin.

Plusieurs collyres sont ensuite appliqués dans l’œil : un antibiotique durant quatre jours, un anti-inflammatoire durant trois mois et des larmes artificielles pour compenser la sécheresse lacrymale durant 3 mois.

De plus, les six premières nuits suivant l’opération, il est recommandé de porter des coques sur les yeux afin de les protéger.

yeux-maigrot-large

En combien de temps la vue s’améliore-t-elle ?

Un contrôle est réalisé le lendemain de l’intervention, puis un mois après. Le résultat final est jugé au bout de 3 mois.

« 90% des gens opérés retrouvent leur acuité  en 24 heures, avec une impression de voile qui se dissipe en quelques jours. » Une sous-correction existe dans moins de 2% des cas et elle nécessite parfois une retouche au laser si l’épaisseur de la cornée le permet. Pour la grande majorité des gens, la conduite est possible dès le lendemain, ajoute-t-il, elle est toutefois à éviter la nuit pendant quelques jours du fait de l’existence d’un halo. »

Un certificat est remis au patient afin d’attester de l’intervention et d’autoriser la conduite.

Le travail sur ordinateur est lui aussi autorisé dès le lendemain : « c’est fonction de la capacité, nuance-t-il, mais beaucoup travaillent dès le lendemain, y compris sur écran, un jour de repos est plus confortable chez certains. »

source:

lefigaro.fr